HomeIntroduction

Fouilles, découvertes et récits de voyage
Italie, Dalmatie, Grèce et Levant

Le deuxième tiers du XVIIIe siècle marque le début d’une intensification des recherches antiquaires et d’une multiplication des publications illustrées. Les fouilles d’Herculanum, qui commencent en 1738, et celles de Pompéi suscitent la curiosité de l’Europe entière et donnent naissance à des recueils richement illustrés qui exercent une influence décisive non seulement sur les recherches savantes, mais aussi sur l’histoire du goût. C’est sur ces publications que repose en partie la mode « néoclassique » qui s’empare de l’Europe. A partir du milieu du XVIIIe siècle, les grands voyageurs antiquaires se rendent à Athènes, Baalbek ou Palmyre dont ils reviennent avec une somme d’informations et de dessins qu’ils publient dans des ouvrages richement illustrés.