le Vitellius de Venise

Pourtant, la comparaison avec des monnaies à l'effigie du fugace empereur ne conforte pas cette attribution, bien au contraire.
Et Vitellius ne semble pas l'unique empereur romain à l'embonpoint affirmé.
La remise en cause véritable de l'identité du buste de Venise intervint en fait à la fin du XIXe siècle. On considère désormais ce visage de marbre comme un romain anonyme peut-être contemporain d'Hadrien.
Ce buste de Vitellius connut une fortune artistique très importante. Il fut copié par les sculpteurs pour s'intégrer aux séries des effigies des Césars, attribut artistique et politique obligé de toute demeure princière aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Mais il retint aussi l'attention des artistes, en premier lieu vénitiens, tel Tintoret, parce qu'il constituait une « tête d'expression » saisissante comme en témoignent également les dessins de Le Brun .

à propos du Vitellius

© Louvre 2000