le Gladiateur Borghèse

Depuis sa redécouverte il y a près de quatre siècles, la silhouette élancée et dynamique du Gladiateur Borghèse n'a cessé d'occuper une place de choix au Panthéon des œuvres que nous a légué l'Antiquité.
Exhumée lors de fouilles patronnées par le cardinal Borghèse, cette statue est entrée immédiatement dans ses collections, avant de rejoindre celle du Louvre. Achetée en 1807, avec le reste de la collection Borghèse, elle fut alors estimée un quart de la somme totale ce qui témoigne de son prestige. Le Gladiateur a toujours occupé une place privilégiée dans les espaces du musée, considéré comme le symbole d'une Antiquité homérique, peuplée de héros, d'athlètes et de guerriers.
La renommée du Gladiateur est telle que celui-ci a conservé à tort sa première appellation après qu'elle eut été infirmée par tous les spécialistes au XVIIIe siècle : tour à tour considérée comme un gladiateur, un pugiliste, ou un discobole. Enfin, Winckelmann a suggéré que la statue était celle d'un guerrier s'étant illustré dans un acte courageux. En effet, les Grecs, puisque telle est l'origine de son sculpteur, n'auraient jamais élevé de statue à un gladiateur.

à propos du Gladiateur Borghèse

© Louvre 2000