l'athénienne

Le goût pour la création d'après l'antique a connu à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle un regain d'intérêt sans précédent. Cette véritable passion des élites était notamment attisée par les fouilles archéologiques entreprises à Pompéi et Herculanum.
Dans ce contexte, l'Antiquité n'était plus seulement considérée comme un répertoire de références artistiques, mais aussi comme une source d'inspiration pour les objets du quotidien.
Le succès de l'athénienne comme élément mobilier, obligé de tout intérieur à la mode entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle, constitue un témoignage remarquable de cet engouement.
Selon ses origines antiques, le trépied était un support à trois pieds soutenant une cuve.
Il était généralement en bronze et de taille variable suivant sa destination.
Objet utilitaire, placé sur un foyer afin de chauffer des liquides ou de cuire des aliments, il était utilisé à des fins domestiques ou pour des sacrifices.

à propos de l'athénienne

© Louvre 2000